Investissements Outre-Mer

L’investissement Outre-Mer & Défiscalisation

Avant de réaliser un investissement en Outre-Mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane, Saint-Pierre et Miquelon,  Nouvelle Calédonie, Polynésie Française, La Réunion…), il est indispensable de se rappeler :

  1. Qu’il s’agit d’un marché bien spécifique, sur lequel il faut s’assurer que les données présentées par le vendeur correspondent à la réalité du marché.
  2. Qu’il s’agit d’un investissement le plus souvent à distance : il faut impérativement consulter des sites Internet et des agences immobilières locales pour vérifier en particulier le niveau de prix, le niveau de loyers et la demande locative.
  3. Que ce marché est soumis au risque de catastrophes naturelles : en cas de catastrophes naturelles, le bien peut être détruit. La distance peut rendre l’investissement plus anxiogène.

• Dispositif Girardin industriel (article 199 undecies B du CGI) :

L’objectif est d’accompagner le développement économique des DOM-TOM et participer au financement des matériels destinés à l’industrie ou à l’artisanat. En contrepartie, l’Etat offre une réduction d’impôt hors plafonnement des niches fiscales.Ce taux de réduction d’impôt est en principe égal à 50% du montant hors taxe des investissements productifs. Il sera de 60% pour les investissements en Guyane, à Mayotte, à Saint-Pierre et Miquelon ou à Wallis et Futuna.Ces taux sont majorés de 10 points de pourcentage lorsque les investissements sont réalisés dans le secteur de la production d’énergie renouvelable.

 

• Dispositif Girardin social (article 199 undecies C du CGI) :

L’objectif est de compenser la très forte pénurie de logements sociaux que connait l’Outre-mer par un investissement éthique et solidaire. La réduction fiscale est ici de 50 % de l’investissement dans les programmes immobiliers à vocation sociale.

• Pinel Outre-Mer

L’investissement Pinel en Outre-Mer est comparable à celui fait en Métropole. Il est limité à deux par an, plafonné à 300 000 € dans la limite de 5 500 €/m². Les locataires doivent aussi respecter un plafond de ressources et le bien doit respecter le plafond des loyers en fonction des différentes zones ainsi que les normes énergétiques de bâtiment (BBC ou RT 2012).

Engagement de location Réduction
6 ans 23 %
9 ans 29 %
12 ans 32 %
Zones Plafonds de loyer
Guadeloupe, Guyane, Martinique, Réunion, Mayotte, Saint-Barthélémy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon 10,13 €/m²
Polynésie, la Nouvelle-Calédonie et Wallis et Futuna 12,54 €/m²

 

N’hésitez pas à nous contacter !..