Groupements forestiers

Groupements forestiers : nouvel investissement

Aujourd’hui, les forêts représentent près de 30 % du territoire national. L’objectif est de construire un actif tangible, totalement décorrelé des marchés financiers et permet de diversifier son patrimoine. Trois possibilités s’offrent à l’investisseur :

• Loi Monichon : Transmission

  • Gérer de manière durablement la forêt, et bénéficier d’une exonération d’ISF et de droits de transmission à hauteur de 75% de la valeur des forêts détenues.

• Loi de Finances 2018 : Soumission à l’IFI

  • si vous détenez des forêts directement, elles sont soumises à l’IFI, après un abattement de 75% de leur valeur. S’agissant des parts de Groupements Forestiers, le traitement à l’IFI est le même par transparence, à savoir que s’applique cet abattement de 75% sur la valeur des forêts détenues par le Groupement Forestier (la trésorerie qu’il détient n’en bénéficie pas). Si, par exemple, la part d’un Groupement Forestier vaut 220 euros, dont 200 euros de forêts et 20 euros de trésorerie, alors la valeur de chaque part à retenir pour l’application de l’IFI est de 200 x 0,25 + 20, soit 70 euros par part de Groupement Forestier.
  •  les parts de Groupements Forestiers de France Valley (partenaire) ne sont pas du tout soumises à l’IFI.

• Loi DEFI : Réduction d’IR

  • Réduction de l’IR à hauteur de 18% de l’investissement réalisé, en contrepartie d’une durée de blocage de 5 ans et demi à 7 ans, dans la limite de 100.000 € (18.000 € de réduction d’impôt) investis pour un couple marié et 50.000 € (9.000 € de réduction d’impôt) investis pour une personne seule. 
  • La réduction d’IR est limitée à 10.000 € par an. L’excédent au-delà de ces 10.000 € investis dans le Groupement Forestier est reportable 1 an dans des conditions très particulières qui doivent être étudiées individuellement.

 

« Avec Avenir & Patrimoine, construisez un patrimoine d’exception ! »